Robins des murs
« Privés de liberté, mais pas de cœur »

Collectif de personnes détenues qui organisent des événements sportifs en détention pour de grandes causes.

Le projet

À propos

Des défis sportifs

Courir pendant 24h, mobiliser détenus, surveillants et citoyens pour des semis-marathons, courses de vélo d'appartement : les événements organisés cherchent à faire participer le plus de personnes dans une ambiance festive et collective.

Montés par des personnes détenues

Accompagnés par l'association Champ Libre afin de faciliter les rencontres et le lien avec l'extérieur, le collectif monte ses propres événements dans l'enceinte de la Maison Centrale.

Avec un objectif caritatif

«Privés de liberté mais pas de cœur»: c'est le slogan du collectif Robins des murs, qui sélectionne à chaque événement l'association à laquelle il transférera ses dons : le Secours Populaire de Poissy, l'association Aïda, etc.

La course de janvier 2019 en quelques chiffres
22
participants
350
Kg de nourriture
950
KM parcourus
L'origine
Inspirés par le lancement en septembre 2018 de la première édition de la Fête du Sport, des membres de l’association Champ Libre se lancent dans un nouveau projet : proposer aux personnes détenues de la Maison Centrale de Poissy un accompagnement pour monter leurs propres évènements sportifs en détention.

1. La rencontre

Dès le premier atelier un projet émerge avec un premier plan de mise en œuvre. Chacun des participants a pu exprimer ce qui lui tenait à cœur dans sa pratique sportive et ce qu'il souhaitait réaliser. L'objectif définit n'est finalement plus l'événement sportif en lui même mais la dimension solidaire.

Lancement

Les efforts se sont concentrés pour définir collectivement les premières étapes les plus facilement opérables pour mener à bien le projet. Il a donc été décidé de faire une course “test” de 21km (semi-marathon) ainsi qu’une collecte de denrées alimentaires auprès des détenus et des surveillants. L'hypothèse à valider était double : démontrer que les détenus peuvent se mobiliser pour une cause sociale comme tout citoyen, et qu’il est possible d'organiser ce genre d'exploit en prison. Les séances suivantes ont permis de définir la cause pour laquelle les participants se sentaient motivés de courir et identifier l'association bénéficiaire de la récolte, de s'entendre sur la répartition des rôles de chacun, le nom de l'initiative, son logo, sa charte graphique, produire les flyers pour mobiliser les autres détenus, le manifeste, des interviews pour documenter la démarche.

3. LE semi marathon

La première course a lieu le 29 janvier 2019. Elle a réuni 35 coureurs de la Maison Centrale (détenus, surveillants, personnel de santé, SPIP, membres de Champ Libre), une dizaine d’autres personnes détenues pour la logistique de la course, et une dizaine de cyclistes qui ont participé en se relayant sur deux vélos d’appartement installés pour l'occasion dans le gymnase. L’événement est une réussite. On compte 901 dons alimentaires (420 kg récoltés), une contribution à la récolte 90% des 200 personnes détenues de la Maison Centrale, et une belle mobilisation sur le terrain de sport. L'ambiance le jour-même était au partage, à la joie, à l'entraide. Le défi sportif et la cause commune ont tenu leur promesse fédératrice.

4. préparation du grand tournoi

En septembre 2019 un grand tournoi est en cours... Un des détenus courrera pendant 24h, et passera le relais au reste des coureurs pour un semi-marathon. À suivre... !

événements

La grande course

courir 24 h en prison

Objectif : une course de 24 heures, un relais avec une cinquantaine de participants pour un semi-marathon de 21 km, une levée de fond de 10.000€ au profit de l’association Aïda qui soutien la recherche sur le cancer des enfants.

septembre 2019

1 course de 24h // 1 semi-marathon participatif // 1 course à vélo d’appartement

AIDEZ-NOUS À MOBILISER​

L'intégralité des fonds récoltés seront transmis à l'association Aïda. Fondée en 2015 par Léa Moukanas pour permettre à des jeunes de moins de 18 ans (entre autre) de s’engager en faveur d’autres enfants et jeunes de leur âge atteints de cancers. C'est la première association créée par des lycéens en Europe.

Le manifeste

« Etant grand amateur de sport et le pratiquant de façon intense depuis mon plus jeune âge, j’ai pris goût à me lancer des défis sportifs et fédérer les gens autour de ma personne. En 2015, mon premier défi a été de boucler la distance de 100 km dans un lieu restreint. Et c’est lors de ma seconde réitération du 100 km en 2016 que j’ai eu l’envie d’associer cette épreuve extrême à une action caritative. (…) Après l’énorme récolte et le projet sportif qui s’est réalisé grâce à tous mes compagnons nous espérons et nous ferons par la suite quelque chose de plus gros grâce à votre générosité : GENTILS PHILANTHROPES. 
En attendant, nous, les Robins des murs retournons à la forêt de Sherwood afin de concocter un nouveau piège pour bien sûr prendre aux riches et redistribuer aux pauvres. C’est avec une impatience que j’espère grâce à vous troquer mes vêtements de R.A le plus rapidement possible pour remettre ma tenue de Robin. »

soutenir les projets

ET MOI DANS TOUT ÇA JE PEUX FAIRE QUOI ?

Devenir ambassadeur

Décloisonner la prison et faire parler des projets exceptionnels de ceux qui y sont : c'est l'un de nos objectifs. Aidez-nous en parlant du projet autour de vous

Devenir mécène

Faites participer votre entreprise à la levée de fonds pour l'association Aïda ou faites un don vous-mêmes pour atteindre l'objectif

Courir

Vous êtes grand coureur et vous voulez participer aux courses ? un grand sportif et vous seriez prêt à parrainer les événements ? une association et vous pourriez bénéficier de la prochaine course ?

Contact

contact@robinsdesmurs.fr

Maison Centrale de Poissy

17 rue de l’Abbaye 78300 Poissy

 

Un grand merci à Florent Courtaigne pour les visuels !